Le Comité Directeur du Parti socialiste fribourgeois (PSF), réuni le 20 décembre 2017, a validé la candidature de la Conseillère nationale Valérie Piller Carrard pour l'élection complémentaire au Conseil d'Etat. Le congrès du parti aura lieu le 10 janvier 2018. L’enjeu de cette élection complémentaire en mars 2018 est de maintenir à tout prix un troisième siège à gauche dans ce gouvernement fribourgeois. Ce dernier, déjà à majorité de droite, ne gagnerait rien en se droitisant encore plus soit avec l’élection d’un UDC, soit d’un deuxième PLR identique en tout point au Conseiller d'Etat PLR gruérien déjà en place. De plus, le canton de Fribourg ne peut pas décemment être représenté par une seule femme dans son gouvernement.

Après avoir entendu la candidate des Verts et son président de parti, partenaires dans l'Alliance de gauche, le Comité Directeur du PSF considère, au vu de l'enjeu particulier et de la difficulté d'une élection complémentaire, et notamment du risque d’une élection d’un candidat de droite au premier tour, qu'il faut d'une part que le PSF présente une candidature, et que, à titre de candidate la Conseillère nationale Valérie Piller Carrard est la plus à même de maintenir le siège occupé aujourd'hui par la gauche plurielle. Avec sa grande expérience politique communale (6 ans de conseil communal), cantonale (10 ans au Grand Conseil) et nationale (6 ans au Conseil National), elle possède tous les atouts pour garantir ce siège à la gauche plurielle de ce canton. Valérie Piller Carrard, née en 1978, mariée et mère de trois enfants, vit à Cheyres.

C'est à l'unanimité des voix exprimées, soit par 18 voix sans opposition et deux abstentions, que le Comité Directeur a exprimé son soutien à la candidate Valérie Piller Carrard.

Par contre, le PSF se dit tout à fait disposé à soutenir au 2ème tour la candidate de la gauche plurielle qui aura fait le plus de suffrages au 1er tour, ce dernier servant en quelque sorte de primaire de la gauche.

Et pour les élections futures (2019-2021), la question des listes communes de la gauche plurielle demeure bien évidemment d’actualité.

21. Dez 2017