Le Parti socialiste fribourgeois (PSF) salue la décision du Conseil d'Etat de transférer la responsabilité du dossier "Préfecture" au Président du gouvernement, Maurice Ropraz, également Directeur de la Sécurité et de la Justice. Pour ce qui est des suites à donner aux documents confidentiels remis à la presse par la Conseillère Marie Garnier, le PSF relève avec satisfaction l'ouverture d'une enquête préliminaire, ouverture demandée par les parlementaires socialistes déjà lors de la dernière session du Grand Conseil. 

Le PSF rappelle qu'il attend de voir les problèmes structurels, dénoncés à maintes reprises, trouver rapidement une solution. C'est le cas de la sous-dotation en personnel, dénoncée par le groupe PS en plénum, qui est patente et qui nuit fortement à la bonne marche de toutes nos préfectures. C'est donc avec beaucoup de satisfaction qu'il prend connaissance du début des travaux préparatoires de révision de la loi sur les préfets et se réjouit d'ores et déjà des débats fructueux qui ne manqueront pas d'avoir lieu au parlement.

Le PSF salue également la procédure d'investigation préliminaire ouverte par le Ministère public au sujet des documents confidentiels qui s'étaient retrouvés dans la presse. Il trouve déplorable que des collaboratrices ou collaborateurs, au service de la population se retrouvent personnellement mêlés à de telles affaires d'état. Le PSF demande donc que toute la lumière soit faite.

A ce stade et en l'état des connaissances, le PSF se réserve la possibilité d'examiner les conséquences politiques à donner à cette affaire. 

23. Mai 2017