Le non-remboursement des primes maladie est une injustice faite à tous les assurés fribourgeois !

L'annonce du non-remboursement des primes maladie versées en trop, entre 1996 et 2011, par les assurés suisses, et en particulier, les assurés fribourgeois consterne le Parti socialiste fribourgeois.

L'annonce a été faite par la Commission de la Santé du Conseil des Etats, après avoir constaté, malgré l'engagement du Conseil fédéral, qu'elle ne trouvait aucune solution pour le remboursement du surplus de primes versées par les assurés. Le canton de Fribourg, comme ceux de Vaud et de Genève par exemple, est concerné par ce non-remboursement. Pour le canton de Fribourg, il s'agit de 23 millions de francs qui ont été versés en trop par les assurés fribourgeois, ce qui correspond, approximativement, selon le taux retenu, à un remboursement d'environ 50.- frs par Fribourgeois, soit 200.- frs, par exemple, pour une famille de 2 enfants, ce qui n'est pas rien.

Le Parti socialiste fribourgeois estime que cette manière de procéder de la Commission de la Santé du Conseil des Etats et de dire qu'il n'est pas possible de trouver une solution de remboursement est simplement scandaleuse et rappelle que, lorsqu'il s'agit de revenir sur d'anciennes factures, l'assuré est toujours retrouvé.

Pour cette raison, le PSF déposera, au début de la prochaine session du Grand Conseil, une résolution incitant le gouvernement cantonal à agir pour récupérer ces montants. Un nonremboursement équivaut à un vol des assurés fribourgeois et cette injustice doit être réparée.

24. Jan 2013