Le Parti socialiste fribourgeois (PSF) a pris connaissance avec consternation par la presse du jour de l'existence d'une lettre du PBD demandant la mise sous tutelle de la direction de la santé et des affaires sociales dirigée par la Conseillère d'Etat Anne-Claude Demierre.

Cherchant désespérément un moyen d'avoir son nom dans le journal, le président du PBD, faisant fi de savoir-vivre et ignorant les bases mêmes de la politique démocratique qui sied aux institutions fribourgeoises, tire en dessous de la ceinture contre Madame la Ministre et contre son parti.

Cette ignorance crasse des règles élémentaires de la bienséance ne devrait nous inspirer que le mépris et le silence. Cependant, le PSF, également attaqué et "blâmé" par un président en recherche de visibilité à n'importe quel prix, tient à rappeler que le système d'évaluation des candidats existe déjà et qu'il est pratiqué par le peuple. Preuve en est que le PBD n'a aucun représentant dans les instances dirigeantes du canton.

Le PSF condamne fermement cette attaque et se félicite de la réaction ferme du gouvernement. Il va sans dire que le PSF apporte son soutien total à Madame Demierre en la remerciant au passage pour l'excellent travail effectué dans les conditions difficiles qui prévalent aujourd'hui.

15. Mai 2015